L’oiseau

L'oiseau contre la fenêtre-version blog

Par un temps de pluie, un oiseau trempé s’est écrasé contre la vitre sur laquelle il a laissé une trace saisissante de netteté. Chaque plume y est dessinée d’une aile à l’autre. A la dernière minute, il a tourné la tête vers la droite pour atténuer le choc, puis est tombé comme une pierre en laissant de lui ce fantôme imprimé, fusionné avec la matière du verre, encore chaud, palpitant d’urgence et de terreur.

Pourquoi a-t-il voulu entrer dans la demeure des hommes, quel appel irrésistible a-t-il perçu au point d’abdiquer toute prudence ? A-t-il été victime d’une bourrasque, d’un brutal assaut des éléments, du besoin de s’abriter ? Le mystère reste entier.

Chaque jour, je m’attends à voir cette forme transparente se décoller de la vitre pour s’envoler dans les airs, tel le spectre de l’oiseau libéré de sa pesanteur. Mais elle demeure là. Le cycle de sa renaissance n’est pas encore amorcé.

Attendons.

Photographie : Sylvain Maresca

Mon canal historique

Les attentats du 13 novembre ont porté l’attention « du monde entier », pour reprendre la vulgate des médias, sur les abords du canal Saint-Martin. J’ai découvert ainsi que ce quartier devenu à la mode était fréquenté par toute une jeunesse parisienne avide de trouver un contenu culturel et des échanges humains dans une ambiance de « village », à la fois sophistiquée et populaire. Passé le premier étonnement, je me suis demandé comment on en était arrivé là, avec même, je le concède, une pointe d’indignation, celle d’un ancien habitant qui s’offusquerait : « Qu’ont-ils fait de mon quartier ? »

Lire la suite « Mon canal historique »