Le Verbe

« Toute poésie destinée à n’être que lue et enfermée dans sa typographie n’est pas finie.
Elle ne prend son sexe qu’avec la corde vocale tout comme le violon prend le sien avec l’archet qui le touche. »

Ma participation au montage et à l’interprétation d’un spectacle théâtral m’a remis en mémoire cet extrait de la chanson-fleuve de Léo Ferré, Il n’y a plus rien (1973). Dire un texte écrit, le porter par la voix jusqu’aux spectateurs qui ainsi l’entendent sans l’avoir lu, alors qu’il est respecté au mot près, est une opération singulière dont je ne m’explique pas complètement l’alchimie.

Lire la suite « Le Verbe »

La farandole

img_2909-version-blog

Elles se tenaient bien droites, serrées les unes contre les autres, décidées à ignorer fièrement la blessure, bravaches même. Leurs couleurs claironnaient la vie qui pourtant les fuyait à chaque instant. Elles leur permettaient de croire que c’était sans importance, qu’elles pourraient même survivre ou que, au pire, elles succomberaient magnifiquement. Leurs pétales étaient lustrés comme de la soie Lire la suite « La farandole »