Ganivelle

Photo : Sylvain Maresca

Voici un joli mot aux résonances mystérieuses. Rien à voir avec le caniveau ou la manivelle. Il désigne en fait une clôture composée de lattes de bois que relient des tours de fil de fer galvanisé. L’espace entre les lattes est variable et ainsi la clôture plus ou moins perméable. On s’en sert particulièrement pour délimiter et stabiliser les dunes littorales. Traditionnellement, les lattes sont taillées à la main dans du châtaignier.

Lire la suite « Ganivelle »

Lecture publique

J’ai le plaisir de vous inviter à la lecture publique de ma pièce :

 

Tête de ma vache avec photos et logo

Dessin : Sylvain Maresca ; Graphisme : Noé Maresca

Cette farce qui part d’un banal conflit de voisinage débouche sur d’improbables considérations géopolitiques. L’avenir de l’Europe, rien de moins, est en jeu…

Elle sera interprétée par Annick Soret et Franca Ciavaldini-Wager,
membres du Pôle Amateur de la Compagnie Moradi,

dans le cadre du Festival MIAM

mercredi 7 juillet
entre 17 et 18 h
dans le jardin du 38 rue du Breil à Nantes

En espérant vous compter parmi nous.

°°°

Le Pôle Amateur de Moradi présentera une seconde lecture intitulée Voisinages

jeudi 8 juillet
entre 17 et 18 h
au même endroit
toujours dans le cadre du Festival MIAM

N’hésitez pas à revenir.

 

Y’a pas de mal

Photo : Roger Karisson

– Je pose votre café sur la table.

– Oui, pas de souci.

– Vous voulez du sucre ?

– Non merci. Y’a pas de mal.

Je viens de passer plusieurs heures en compagnie d’un jeune homme qui ponctuait la plupart de ses réponses d’un « Y’a pas de mal » absolument hors de propos. Quel mal aurait-il pu y avoir à lui apporter un café, à lui proposer du sucre ? Notre interaction se déroulait sans accroc, comme en sont encore capables deux inconnus appelés à se côtoyer en mobilisant les ressources de savoir-vivre inculquées par leur éducation. Aucune tension palpable, aucun mot de trop. Sinon, justement, ces expressions récurrentes qui jettent le trouble en laissant supposer que le mal a été évité de justesse, que les soucis ont été conjurés encore une fois. Lire la suite « Y’a pas de mal »

Mondialisation – Itinéraire bis

Canettes en porcelaine de Lei Xue

Prenez un cargo minéralier quittant le Brésil, les cales remplies du meilleur minerai de fer au monde. Pendant qu’il entame la traversée de l’Atlantique en direction de Rotterdam, la récolte de houblon bat son plein dans la région flamande de Poperinge. Un contrat exclusif garantit son achat par une grande marque de bière belge dont nous tairons le nom pour ne pas dévoiler les dessous de transactions particulièrement juteuses. Chaque jour, à jets continus, se remplissent les cuves de trois semi-remorques, assemblés en Bulgarie à partir de pièces usinées dans cinq pays différents, qui prennent ensuite la route de Calais où ils empruntent le tunnel sous la Manche pour gagner l’usine d’embouteillage, située dans le nord de l’Angleterre. En ce moment, les chaînes tournent au ralenti parce que le Brexit a compliqué les procédures de douane : les feuilles d’aluminium produites dans la Ruhr attendent à Grimsby depuis deux semaines sans que personne ne trouve comment accélérer le dédouanement. Heureusement, l’acier produit à partir du minerai brésilien arrive normalement par un de ces miracles inexplicables de la réglementation. Lire la suite « Mondialisation – Itinéraire bis »