Le premier jour – 4

Épisode précédent.

Photo : Sylvain Maresca

Lui, absent de son corps. Elle, vive et bondissante.

Lui, grand, mince, habillé sans recherche, pour se couvrir, simplement.

Elle, bien en chair, heureuse de ses formes. Vêtue de couleurs et d’atours, foulard brodé, bracelets, bagues, boucles d’oreille. Rien de précieux, que des reflets chatoyants pour rehausser l’éclat de ses yeux. Lire la suite « Le premier jour – 4 »

Le premier jour – 2

Si vous voulez reprendre depuis le début : Le premier jour

Photo : Sylvain Maresca

La serveuse revint avec son café, qu’elle posa à même ses feuilles, avec une désinvolture qu’Étienne  prit pour une nouvelle provocation. Il faillit se lever pour partir sur le champ, laissant là son café, ses feuillets et l’encombrant labeur de ce roman qui traînait en longueur malgré l’acharnement qu’il y mettait chaque matin. Elle le gratifia d’un sourire moqueur qui semblait dire : « Vous vous en remettrez, vous verrez. Ça fait du bien parfois de changer ses petites manies. » Lire la suite « Le premier jour – 2 »

Le premier jour

Photo : Sylvain Maresca

Étienne avait ses habitudes dans ce café. Chaque matin, à neuf heures, il allait s’asseoir à une table du fond qui lui offrait une vue sur l’ensemble de la salle tout en le mettant à l’écart du brouhaha. Il aimait regarder les gens, mais préférait ne pas trop les entendre.

Ce matin-là, il découvrit une nouvelle serveuse. Déterminée, pas le moins du monde intimidée par son premier jour de travail, elle passait entre les tables avec aisance, portait son plateau souplement et s’adressait aux clients comme à de vieux habitués qu’elle aurait servis depuis des semaines. Lire la suite « Le premier jour »

Des oiseaux dénichés par la musique

Librement inspiré de l’installation From Here to Ear de Céleste Boursier-Mougenot à la HAB Galerie de Nantes (visitée le 29 septembre dernier).

Vue de l’installation – Photographie : VOYAGE A NANTES

Ils nous ont lâchés ensemble. On ne se connaissait pas. Aucun d’entre nous ne savait ce qu’il devait faire. Ils avaient ouvert les portes de nos cages et semblaient attendre quelque chose. Prudemment, nous sommes restés derrière nos barreaux. Leur présence insistante nous rendait nerveux. Certains gonflaient leurs plumes, d’autres s’étaient reculés contre la paroi du fond, la tête rentrée dans le cou, sans un regard pour l’espace qui s’ouvrait devant nous. Ils ont fini par s’éloigner.

Lire la suite « Des oiseaux dénichés par la musique »

En Chine

Photographie : Pierre-Jérôme Jehel

Kunming, août 1982 – Après des jours d’attente, nous venions enfin d’obtenir le visa temporaire qui nous autorisait à poursuivre notre séjour touristique à titre individuel. Fini le voyage organisé et son itinéraire obligé (Pékin, Xian, Hangzhou et Suzhou, Shanghaï, Canton), à nous la liberté d’une destination que nous avions choisie (Kunming) pour y passer une dizaine de jours.

Lire la suite « En Chine »

Fracas

InaEdu01839
Dynamitage des barres Ravel et Pressov de la Cité des 2000 à La Courneuve, 23 juin 2004

Ils ont décidé de raser le quartier. Ils vident les immeubles les uns après les autres, puis les démolissent. Les bulldozers rugissent du matin jusqu’à soir pour déblayer les gravats.

Lorsque la tour d’en face s’est écroulée sous la poussée des explosifs, j’étais assis dans la cuisine en compagnie de mon grand-père. Nous épluchions des haricots verts en silence. Lire la suite « Fracas »

Dévisager

Reconnaissance faciale automatique dans un aéroport chinois. Illustration d’un article du site d’information LesObservateurs.ch 08.09.2017

Je l’aperçois au milieu des voyageurs qui montent dans le train. Son visage accroche aussitôt mon regard et m’interroge : « Je le connais, non ? Qui est-ce ? » A mesure qu’il progresse vers le fond de la voiture, ses yeux flottants tombent sur moi. Je sens qu’il ralentit légèrement le pas pour se donner le temps de me détailler, sans toutefois laisser transparaître Lire la suite « Dévisager »