Le vent dans les feuilles

Photo : Sylvain Maresca

La fenêtre de la chambre est grande ouverte malgré la fraîcheur de ce début d’octobre. Louise respire à pleins poumons l’air soulevé par le grand vent qui brasse les arbres.

– Maman, ferme cette fenêtre, je te l’ai déjà demandé. On vient de rallumer les radiateurs, ce n’est pas pour chauffer les peupliers du parc. Lire la suite « Le vent dans les feuilles »

La maison dans ma tête

« La souffrance enfante les songes comme une ruche ses abeilles » – Aragon
(photo: Sylvain Maresca)

J’ai une photo de moi sur laquelle une maison magnifique s’est surimposée dans mes cheveux de telle sorte qu’elle semble bâtie précisément dans ma tête. J’ai conservé cette image comme un idéal de vie : transporter la maison de mes rêves partout où j’irai. Ne tenir à rien sans jamais rien abandonner.

(Extrait de ma pièce Le jardin des alternatives)

Depuis quand Victor Hugo travaille-t-il comme videur ?

Je ne sais pas si vous avez vu cette campagne publicitaire de la Fondation Cultura, mais pour ma part elle m’a profondément choqué. Comment en effet peut-on faire passer Victor Hugo pour le vigile d’un club privé chargé d’éconduire le commun des mortels qui n’en font pas partie ? Lire la suite « Depuis quand Victor Hugo travaille-t-il comme videur ? »

Contes de l’Avent – épilogue

Comment se sont-ils retrouvés ces trois voyageurs qui suivaient des étoiles différentes, voire une myriade d’étoiles ? Nul ne le sait. Par une nuit aussi froide et humide que les autres, l’arpenteur inlassable venu de Chine, le pâtissier qui farinait loin de la Méditerranée et le vagabond drapé dans les plis de la nuit africaine convergèrent vers une place qu’illuminaient les guirlandes de Noël.

Lire la suite « Contes de l’Avent – épilogue »

Contes de l’Avent 3

Photo : Sylvain Maresca

CONTE DE LA NUIT

Il venait d’une contrée sans électricité où, dès que la nuit s’abat, l’obscurité avale les maisons comme les gens. Tout devient noir, la peau sombre des hommes et des femmes se dilue dans le décor jusqu’à les transformer en fantômes. Seul le blanc éclatant de leur yeux émerge de cette inondation immatérielle. Lire la suite « Contes de l’Avent 3 »