La générosité

Jean-Léon Gérôme, Le mendiant aveugle, vers 1900

Mon père « me surprit un jour à compter ma monnaie avant de la tendre à un mendiant. ‘La prochaine fois, sois plus discret, dit-il. Donne comme si tu prenais.’ Je mis longtemps à comprendre cette leçon. Si nous croisions des ouvriers ou des balayeurs en train de déjeuner et qu’ils nous invitaient à nous joindre à eux, comme c’est la coutume [au Caire] – ce qui signifie qu’ils ne s’attendaient pas à ce qu’on les exauce -, Père, vêtu de ses beaux habits, s’asseyait par terre parmi ces hommes, et, si je n’étais pas assez prompt à l’imiter, il me lançait : ‘Viens là, un honnête repas peut nourrir une centaine d’hommes.’ Lire la suite « La générosité »