Biodiversité ou abandon ?

À présent que les municipalités sont de plus en plus nombreuses à ne plus répandre de désherbants dans les rues et les espaces publics, les herbes prolifèrent un peu partout. Rares sont les habitants qui entretiennent encore leur bout de trottoir. Quant aux platebandes fleuries, elles sont colonisées par ce qu’il n’est plus admis d’appeler des « mauvaises herbes ». Car de quel droit stigmatiserait-on ces plantes opiniâtres qui ne demandent rien à personne pour croître dans les moindres fissures, qui fleurissent sans relâche et grainent aussi abondamment ? Ne sont-elles pas le garde-manger des insectes et les garantes de la biodiversité ? Donc respect pour nos nouvelles amies les herbes folles.

Lire la suite « Biodiversité ou abandon ? »