L’ennui se cultive

Une immense usine qui fabriquait des appareils électroménagers, du temps révolu de l’industrie française. Aujourd’hui désaffectée, elle a été investie pendant plusieurs mois par la Biennale d’art contemporain de Lyon. Sept halls vides, dont la matière des murs, la géométrie des poutrelles, la palette des signalisations au sol, le demi-jour qui les éclaire suffiraient à susciter une émotion esthétique, empreinte de nostalgie et de futurisme. Lire la suite « L’ennui se cultive »