Du haut des arbres

Ils ont une vingtaine d’années, sont frères, jumeaux mêmes, et vivent… ailleurs. Ils squattent le box d’un parking, une école désaffectée ou se construisent pour l’été une cabane dans les bois. On devine qu’ils vivent ainsi depuis longtemps. La vie ne les a pas épargnés ; récemment, la prison les a séparés, mais on n’en saura pas plus sur leur histoire. On nous invite à les regarder vivre.

Ils parlent beaucoup, avec un débit lent et très articulé comme si le langage leur paraissait trop précieux pour être malmené. Lorsque leur copain Sergio hasarde ses opinions tâtonnantes, ils le reprennent avec insistance, ouvrant ainsi la voie à une joute verbale effarante d’obstination et de sérieux.

Rimbauds modernes, ils versifient à l’instar de leur précurseur dans la bohème :

« Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal. »
(Rimbaud, Ma Bohème, 1870)

Des poèmes à slamer, jeux sur les mots et sur les nerfs qu’ils déclament avec la tension d’une corde d’arc plutôt que de violon. Personne d’autre qu’eux n’entend leur poésie. Ils se la destinent.

Ils se retranchent en ermites au fond des bois et philosophent perchés dans les arbres. De là-haut, ils considèrent le monde, s’interrogent sur leur propre destinée, spéculent sur la nature et la valeur des choses. A la manière de Diogène retiré dans son tonneau, ils se délestent, aspirent à la légèreté de l’herbe qu’ils fument, et glosent indéfiniment.

Gérôme, Diogène dans son tonneau, 1860.

On les retrouve dans une salle de cinéma où est projeté le film qui décrit leur vie, plantés avec aplomb devant l’écran et discourant sur leur foi dans l’existence. Ils délivrent des préceptes de vie comme s’ils en avaient déjà vécues des milliers, si jeunes et si expérimentés, jeunes sages encore enfants, toujours ensemble.

Que deviendront-ils ? Il y réfléchissent.

Réalisé par Vincent Pouplard, le documentaire qui leur est consacré, Pas comme des loups, sortira sur les écrans le 12 avril prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.